Créer / flasher une clef USB bootable (Live USB)

Un live-USB permet, comme un Live CD, de démarrer un système Ubuntu qui n'est pas installé sur le PC.

Ce démarrage permet soit de tester Ubuntu, soit de l'installer sur le disque du PC, soit de réparer le système, soit même (live "persistant") d'utiliser Ubuntu comme bureau mobile complet (portable sur n'importe quel PC compatible).

Il existe 3 types de live-USB, chacun lié à un ou des outils de créations spécifiques :

  • live-USB non persistant : la clé USB ne peut être modifiée. On ne peut donc pas installer de nouveaux logiciels, on ne peut pas faire de mises à jour, on ne peut pas sauvegarder les fichiers sur la clé (il existe des contournements à cette 3e limitation). Utilisations : test du système, réparation du système et installation du système sur PC.
  • Live-USB persistant : la clé fonctionne comme un système normal : on peut installer de nouveaux logiciels, on peut faire les mises à jour, on peut sauvegarder les fichiers créés. Utilisation : test du système, réparation du système, installation du système sur PC et bureau mobile complet.
  • Live-USB persistant multi-systèmes : permet d'installer plusieurs OS en parallèle (multi-boot).

Si vous êtes à la recherche d'une clé USB déjà créée, l'association Ubuntu-fr en propose en vente par correspondance sur sa boutique en ligne.

Principaux outils

Live-USB non persistants

  • Usb-creator : C'est l'outil installé par défaut sur Ubuntu. Interface très simple.
  • Gnome-Disk-Utility : installé par défaut sur Ubuntu, avec une fonction dédiée (parmi d'autres).
  • Balena etcher : interface très simple, assez esthétique, mais pas dans les dépôts Ubuntu (donc à télécharger).

Live-USB persistants

  • Unetbootin : compatible avec de nombreuses distributions. N'est plus dans les dépôts à partir de la 18.04 (donc à télécharger). Peut créer des live-USB persistants ou non-persistants.
  • mkusb : interface graphique à la commande dd. N'est pas dans les dépôts. Peut créer des live-USB persistants ou non-persistants.

Live-USB persistants multisystèmes

  • Ventoy : fonctionne sur linux ou windows, permet d'installer plusieurs OS persistants. Très simple si on n'active pas la persistance, plus complexe avec celle-ci.

Autres logiciels

Mode non persistant ou persistant ?

Il existe deux modes :

  • mode live simple, non persistant : même en USB, il se comporte comme un live CD/DVD, vous aurez accès à *Ubuntu mais, à la fermeture, il ne sauvegardera ni les logiciels installés pendant la session ni vos données ni vos paramétrages particuliers.
  • mode live persistant avant la version 19.10 : c'est un mode qui n'existe pas avec un live CD/DVD. À l'inverse du mode live simple, le mode persistant va sauvegarder sur le support USB, dans la mesure de l'espace disponible, vos logiciels nouvellement installés, vos réglages et vos données enregistrées durant la session.
    Cependant, il ne s'agit pas d'une installation classique : d'une part, l'image compressée (.iso) de départ ne changera pas et donc le noyau non plus; d'autre part, vos documents enregistrés dans la session live seront difficilement accessibles si vous ne démarrez pas sur votre live USB *Ubuntu.
En session live persistante, ne jamais faire de "full-upgrade" ni de "dist-upgrade", sous peine de casser définitivement le live USB.
(Sauf si vous avez le réflexe de copier le noyau dans la racine du disque et de remplacer casper/vmlinuz.efi et casper/initrd.lz.)

Il est en revanche conseillé, avant d'installer un paquet, de faire un "update", simple actualisation de la liste des paquets disponibles.

  • mode live persistant de la version 19.10 EFI : À l'inverse du mode live simple qui stocke dans la RAM, le mode persistant va créer dans le support d'installation une partition formatée en EXT3 en utilisant l'espace non utilsé par la partition de boot et y installer le logiciel et les données. dans la mesure de l'espace disponible

Cette partition peut être consultée par d'autres O.S. (y compris windows équipé du logiciel EXT2FSD). La structure est la suivante:

 ls 
crash  format  log  lost+found	upper  work
ls upper
boot  cdrom  etc  home	media  mnt  rofs  root	snap  tmp  usr	var
ls upper/var/log
apt	  boot-repair  dmesg	   dmesg.2.gz  dpkg.log  gpu-manager.log  lastlog	       wtmp
auth.log  casper.log   dmesg.0	   dmesg.3.gz  faillog	 journal	  syslog	       Xorg.0.log
boot.log  cups	       dmesg.1.gz  dmesg.4.gz  gdm3	 kern.log	  unattended-upgrades  Xorg.0.log.old

Avantages et inconvénients d'une session live ou d'une installation

Avantages par rapport à une installation classique :

  • Un live-USB non-persistant ou persistant peut être utilisé sur n'importe quel PC ;
  • Pas de complications avec Grub ;
  • Pas d'installation, ni de configuration.

Inconvénients par rapport à une installation classique :

  • Démarrage du système moins rapide car commençant par la décompression du système entier. Par contre, une fois démarré, le système est rapide ;
  • Impossible de créer de nouveaux utilisateurs en mode non-persistant alors que c'est possible en mode persistant ;
  • Impossible de restreindre les actions (usage de sudo ouvert à tous, sans mot de passe) ;
  • Très sensible à certaines mises à jour (noyau ou bibliothèques).

Fonctionnement théorique

  • Fonctionnement d'un Live CD ou Live USB : les données du système d'exploitation qui sont sur le CD sont compressées et ne sont accessibles qu'en lecture. Or, le système d'exploitation a besoin d'écrire. Pour cela, au démarrage, un ramdrive (disque virtuel dans la RAM) est monté. Et, avec le système de Union File System : Système de Fichiers Unifiés, on assemble les 2 systèmes de fichiers : les lectures se feront sur le CD et les écritures dans le ramdrive.
    Côté utilisation, tout est transparent.
  • Avec le mode persistant, plutôt que d'utiliser un ramdrive, on utilise un système de fichiers sur un disque dur ou une clé USB. Par conséquent, ces données pourront être consultées et gérées après le redémarrage de la machine.

Pour plus d'information sur les Live USB, vous pouvez consulter Les live USB sur Wikipedia.

Principaux cas d'utilisation

  • Installation du logiciel sur disque.
  • Réparation du logiciel lorsque celui ne veut plus mettre en route.
  • Réinstallation du logiciel lorsque la réparation est impossible.
  • Gestion de la taille de la partition racine.
  • Sauvegarde des données utilisateurs stockées dans la partition racine lorsque le logiciel ne met plus en route.

Il est donc conseillé d'avoir toujours un support d'installation de disponible.

  • La clé USB doit avoir une partition FAT32 (une partition NTFS ne convient pas),
  • Vous devez disposer d'un espace libre d'au moins 4 Go minimum en mode non-persistant et davantage pour le mode persistant 1).
  • Vous devrez également disposer d'une image CD valide2) (au format ISO, ou IMG).
Les anciens
<imprécis> antérieur à quel année ou quelle génération?

BIOS sont incapables de démarrer avec une clé de plus 2 Go formatée en FAT32. Vous obtiendrez l'erreur suivante :

No configuration file found. No DEFAULT or UI configuration directive found

Dans ce cas utiliser Gparted afin d’obtenir une partition de 2 Go (maximum) en FAT16.

Nous vous conseillons d'utiliser Rufus pour créer une clé USB live Ubuntu à partir de Windows. Rufus est un logiciel libre (GPL) et gratuit pour Windows, très facile à utiliser et fiable, permet aussi de formater et vérifier la clé, supporte EFI, crée un log de ses actions.

Un tutoriel plus en détail est disponible ici:

  • Insérez votre clé USB puis lancez Rufus. Lorsque la fenêtre s'ouvre, cliquez sur l'icône en forme de CD situé à droite de « Créer un disque de démarrage » et sélectionnez le fichier Ubuntu-…iso à l'emplacement où vous venez de le télécharger. Sélectionnez le schéma de partition MBR et cliquez sur Démarrer.
Rufus propose la création de la structure de persistance à partir de la version Eoan Ermine


Autres applications que nous conseillons moins:

  • Unetbootin. :!: Attention: crée un menu de boot non-standard mais fonctionne en EFI :!:
  • Etcher : demande des manipulations pour retrouver sa clef d'origine
  • Linux Live USB Creator "LiLi USB". Cependant, Lili Usb Creator n'est plus développé depuis 2015, bien que fonctionnel pour d'autres versions plus récentes de Linux.

Un nouveau venu à classer aux fonctionnalités proches de rufus Ventoy Multiboot USB

Sur le terminal, pour identifier votre clé, utilisez la commande :

diskutil list

Vous devriez voir apparaitre les périphériques présents.

  /dev/disk0 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *2.0 TB     disk0
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1
   2:                  Apple_HFS Macintosh HD            2.0 TB     disk0s2
   3:                 Apple_Boot Recovery HD             650.0 MB   disk0s3
  /dev/disk1
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:     FDisk_partition_scheme                        *4.0 GB     disk1
   1:                 DOS_FAT_32 CLE USB                 4.0 GB     disk1s1

Vous devez retrouver votre clé parmi les différents périphériques.

Dans l'exemple ci-dessus la clé se nomme CLE USB. Notez les informations suivantes :

  • l'identifiant du support : disk1
  • l'identifiant de sa partition : disk1s1

Tapez la commande suivante pour démonter votre clé :

sudo diskutil unmount /dev/disk1s1

Si votre clé a plusieurs partitions : disk1s1, disk1s2, répétez la commande précédente pour chaque partitions.

Tapez la commande suivante en adaptant à votre situation le nom du .iso et le dossier où il se trouve. Il peut être utile d'utiliser par exemple TextEdit en mode texte pour préparer ses lignes de commande par copier-coller puis modification des instructions ci-dessous. Le chemin de l'archive iso peut se récupérer en glissant déposant celle-ci dans la fenêtre de texte de TexEdit.

sudo dd bs=4M status=progress if=Downloads/ubuntu-16.04-desktop-amd64.iso of=/dev/disk1

Remplacez bs=4M par bs=32130b qui est beaucoup plus rapide en duplication (dd data dupe).

Attention, vous devrez peut-être enlever status=progress si vous obtenez l'erreur dd:unknown operand status.

Terminez par :

sudo diskutil eject /dev/disk1s1

Voila votre clé est prête à être utilisée.

Vous pouvez également utiliser Etcher.

Il existe deux types d'installation : la méthode graphique est recommandée dans la plupart des cas, mais si vous avez un système plus ancien ou vous voulez utiliser un système plus personnalisable choisissez l'installation en ligne de commandes.

Avec des outils graphiques

Création d'une clef USB monoboot (1 seul OS peut etre installé sur la clef)

  • Créateur de disque de démarrage : C'est l'outil par défaut dans Ubuntu. Propose de dupliquer l'un des fichiers ISO téléchargés sur une clé USB en la transformant au format ISO 9660 (pour réutiliser la clé, il faudra donc la reformater en FAT32). Le live-USB est non-persistant.
  • Gnome-Disk-Utility est installé par défaut sur Ubuntu, et a une fonction dédiée. Voir la documentation du logiciel, mais en résumé : branchez votre clé USB, lancez Gnome-disk-utility, sélectionnez votre clé USB, cliquez sur la roue dentée à droite, choisissez "restaurer l'image disque", choisissez votre fichier .iso, et lancez la "restauration" (en fait l'installation). La clé est mise au format ISO 9660 (pour réutiliser la clé, il faudra donc la reformater en FAT32). Le live-USB est non-persistant.
  • Unetbootin : compatible avec de nombreuses distributions. Attention : crée un menu de boot non-standard. Plus dans les dépôts à partir de la 18.04. Peut créer des live-USB persistants ou non-persistants.
  • Balena etcher, sans doute le logiciel avec l'interface la plus simple. La clé est mise au format ISO 9660 (pour réutiliser la clé, il faudra donc la reformater en FAT32). Le live-USB est non-persistant.
  • mkusb : interface graphique à dd.
  • WinUSB : permet de créer une clé USB bootable Windows 7 & 8 depuis Ubuntu (attention, lors de l'installation de Windows 7 & 8 sur la clé, le logiciel la formate sans vous demander). WinUSB n'est plus maintenu depuis 2012.
  • balena-etcher compatible EFI. C'est une application .image. Mais la table de partition est détruite.
  • rpi-imager. C'est une application .snap. Le dernier menu permet de sélectionner son fichier iso. Compatible EFI. Mais la table de partition est détruite.

Création d'une clef USB multiboot (plusieurs OS peut être installés à la fois sur la clef, un menu permet de choisir quel OS lancer)

Tous les outils suivant sont open source.

LogicielMultibootMulti OSCommentaires
VentoyOuiLinux, Windowsopen source depuis mars 2020. Ventoy utilisant une partition exFat, certains linux ne marcheront pas (assez rare). Très simple d'utilisation. Le plus populaire des outils multiboot
SARDU MultiBootOuiLinux, Windows
MultiBootUSBOuiLinux, WindowsOpen source

Avec une partition utilisateur totalement indépendante.

Si lors de l'utilisation de unetbootin ou de LiLi USB Creator, vous avez choisi de fabriquer le fichier de persistance (d'une taille maximale de 4 GO), il est nécessaire d'ajouter le menu proposant un essai avec utilisation de la persistance.

Pour utilisation avec boot EFI

Lorsque la fabrication propose de booter ou de quitter, il faut choisir de quitter afin de modifier le fichier /boot/grub/grub.cfg pour ajouter les lignes suivantes :

menuentry "Essayer Ubuntu en conservant les résultats  " {
	set gfxpayload=keep
	linux	/casper/vmlinuz.efi  file=/cdrom/preseed/ubuntu.seed  debian-installer/language=fr keyboard-configuration/layoutcode=fr keyboard-configuration/variantcode=oss iso-scan/filename=/ubuntu-16.04-desktop-amd64.iso boot=casper quiet splash persistent ---
	initrd	/casper/initrd.lz }

Ne pas oublier de sauvegarder et de demander le démontage de la clé USB.

Pour utilisation avec boot LEGACY 64 bits

Lorsque la fabrication propose de booter ou de quitter, il faut choisir de quitter afin de modifier le fichier /syslinux.cfg pour ajouter les lignes suivantes :

label persistant
menu label ^Essayer Ubuntu avec persistance
kernel /casper/vmlinuz.efi
append initrd=/casper/initrd.lz  debian-installer/language=fr keyboard-configuration/layoutcode=fr keyboard-configuration/variantcode=oss iso-scan/filename=/ubuntu-16.04-desktop-amd64.iso   file=/cdrom/preseed/ubuntu.seed boot=casper  quiet splash  persistent ---

Ne pas oublier de sauvegarder et de demander le démontage de la clé USB.

Live USB entièrement dédiée à Ubuntu

Insérez votre clé USB.

Pour savoir quel "device" (dans le dossier /dev) est associé à la clé USB, utilisez la commande :

lsblk

Ne vous trompez pas de device ou vous risqueriez d'effacer et rendre inaccessible votre disque système ou tout autre média actuellement inséré !

Dans le terminal, placez-vous dans le dossier qui contient l'image iso à utiliser (celle-ci a un nom du style ubuntu-16.04.3-desktop-amd64.iso) puis écrivez :

sudo dd bs=4M status=progress if="nom.iso" of=/dev/"device"

Bien sûr, il est nécessaire de remplacer "device" par les trois lettres identifiées à la commande précédente et de remplacer "nom.iso" par le nom de fichier de l'image iso à utiliser.

Exemple :

sudo dd bs=4M status=progress if=ubuntu-16.04.3-desktop-amd64.iso of=/dev/sdc

Une fois la commande terminée, forcez les buffers à finir de se vider sur la clé avec la commande :

sync

puis en validant.

L'opération terminée, vous bénéficiez d'une clé Live USB non persistante.

Voir le tutoriel « Vérifier un disque Ubuntu ».

Si votre ordinateur ne démarre pas sur le live-USB :

  1. Commencez par modifier l'ordre d’amorçage de votre BIOS afin de mettre le démarrage sur USB en premier (s'il n'y a pas d'option "USB" il faut sélectionner "Harddisk" pour voir apparaître l'option "USB")
  2. Si cela ne fonctionne toujours pas, vous pouvez essayer une de la solution de la création d'une disquette ou d'un CD-ROM d'amorçage pour démarrer sur un support USB

Cas des UEFI en 32 bits

Sur certains ordinateurs (cas rares, principalement des netbooks ou des PC convertibles bas de gamme avec des processeurs "Atom BayTrail"), le bios uefi a besoin d'un exécutable en 32 bits sur la clé pour démarrer, or par défaut Ubuntu le propose en 64 bits. Pour résoudre ce problème :

  • Téléchargez le fichier suivant,
  • Créez votre clé USB grâce à Unetbootin ou Rufus si vous êtes sous Windows,
  • Copiez le fichier téléchargé bootia32.efi dans le dossier /EFI/BOOT de la clé,
  • Démarrez normalement sur la clé, ou bien naviguez jusqu'au fichier bootia32.efi

Il est également possible d'utiliser multisystem pour cette opération, dans ce cas il vous suffit de mettre le fichier bootia32.efi dans le dossier EFI/BOOT de la clé.

Noter que les bios EFI en 32 bits sont souvent installés sur des notebooks récents (postérieurs à 2010) et quasiment jamais sur des ordinateurs anciens. Il existe une distribution Ubuntu remastérisé expressément pour ce genre de matériel Linuxium. Toutes les variantes sont disponibles.

Si votre ordinateur est encore équipé de Windows, demandez-lui d'installer le refind 32 bits. Celui-ci se chargera de tout y compris de faire démarrer votre clé USB si elle a bien une table de partition FAT32.

Comme c'est souvent le cas sur un serveur, il n'y a pas de lecteur CD pour procéder à l’installation. Il est possible que vous rencontriez un souci en démarrant sur un live USB Ubuntu Server (vérifié avec la LTS 10.04.4), réclamant la présence d'un CD contenant les sources pour l'installation. Vous devez alors préciser à l'installateur Ubuntu Server que les fichiers se trouvent sur votre clé USB, en personnalisant la commande de démarrage de GRUB (touche TAB), en ajoutant :

cdrom-detect/try-usb=true

Par exemple avec unetbootin cela donne :

unetbootindefault cdrom-detect/try-usb=true

Source(en)


1)
destinée à contenir, une ou plusieurs images iso installables (On trouve couramment de clés de 16, voire 32 Go https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=2072135
2)
soit une image standard que vous pourrez récupérer sur la page de téléchargement, soit une image modifiée en suivant les instructions sur la page de personnalisation de Live CD ou à l'aide de logiciels comme remastersys
  • live_usb.txt
  • Dernière modification: Le 10/10/2022, 10:24
  • par 90.39.141.228